Le coaching permet de se préparer comme un sportif de haut niveau et s'adapte à chaque personne. 

Gestion du trac, gestion du stress, préparation aux concours et concerts, préparation aux entretiens, développement de parcours professionnel... 

Les séances individuelles durent 1h30.  

Compter entre 6 et 8 séances réparties sur 2 ou 3 mois pour préparer un concours. 

Coût de la séance : 70€ 

 

Exemple de travail :  

 

Se préparer à la scène 

En se représentant mentalement le concert par avance, le musicien apprend à gérer son trac, à devancer les difficultés et à trouver ou retrouver le plaisir de jouer sur scène. 

 

La pensée anticipe les évènements. Cette capacité à «visualiser», vous pouvez directement l’utiliser pour gérer votre trac avant un concert.  

La Sophrologie (recherche et conscience d'un lien harmonieux corps/esprit) permet d’accéder facilement à ce simulateur intérieur.  

Dans un premier temps, le musicien se relaxe complètement, en gardant les yeux fermés et en commençant par le visage, front, sourcils, yeux, nez, narines, mâchoires, bouche et langue. Le musicien détend ensuite le reste de son corps, le cou et la nuque, les épaules, les bras et les mains, le dos, le thorax, l’abdomen et la sangle abdominale, le bassin, les jambes et les pieds. 

Dans un second temps, une fois entièrement détendu, le musicien se projette mentalement avant l’entrée en scène, puis sur scène, en construisant intérieurement un scénario «positif», comme il aimerait que cela se passe. Vous pouvez vous imaginer face au public, «comme si vous y étiez», et jouer une dizaine de fois votre concert avec un maximum de calme et de plaisir. Le travail de visualisation se déroule assis pour commencer, puis debout, et, si possible, avec l’instrument en main. Par ce moyen, vous allez vous habituer à associer un ressenti positif à l’idée de la prestation scénique. À chaque représentation mentale, le trac va s’atténuer progressivement. Or, comme le système cérébral ne fait aucune différence entre une situation imaginée et une situation vécue, si la onzième fois, vous êtes réellement en scène, devant un public, vous ne ressentirez pas davantage d’anxiété.  

Plus vous simulez un grand nombre de fois ces situations où vous voyez, entendez et ressentez en train de jouer dans une situation favorable (en tenue de concert, pour être au plus proche des conditions de concert), plus il vous sera également facile de gérer les imprévus sans vous laisser surprendre. Car ces imprévus (problèmes d’instruments, d’acoustique, de lumière, de visibilité du chef, obligation de porter des bouchons acoustique…) peuvent aussi se retrouver au cours de vos simulations et vous pourrez ainsi les anticiper en toute sécurité.  

Cet entraînement se pratique au moins six semaines avant un concert, à raison d’une séance de 5 à 10 minutes tous les jours. Et, avec l’habitude, le travail de visualisation deviendra de plus en plus aisé, rapide et efficace.  

 

Article paru dans " le Nouveau musicien"  

Nous savons ce que nous sommes, mais nous ne savons pas ce que nous pouvons être. 

Shakespeare (Hamlet) 

Coaching