Faire en sorte que la personne se sente en sécurité pendant un entretien est le premier des critères que je respecte. 

La confidentialité et la discrétion sont des cadres présents en permanence. 

Ce qui est important pour moi :  

- l’obligation du secret professionnel 

- l’interdiction d’exercer tout abus d’influence 

- la nécessité de respecter la limite de mes compétences professionnelles 

avec l’établissement d'un contrat clair : 

- le contexte et les objectifs du coaching 

- mon rôle de coach 

- les détails des séances : durée, nombre de séances, lieu, honoraires et conditions de paiement 

- le droit du client à mettre fin au contrat 

Je peux témoigner 

- d’une pratique continue du coaching associée à une supervision régulière de celle-ci, d’un engagement de développement professionnel permanent et de formation continue. 

- d’un souci de développement personnel et de travail sur soi, notamment par une démarche thérapeutique. 

J'ai 

- la capacité d’expliciter ma pratique avec des références théoriques établies. 

- la volonté et la capacité d'accompagner vers un objectif précis, en autonomie et respect du libre-arbitre. 

- une approche bienveillante, centrée sur la personne : la notion d'écoute (empathie rogérienne) est primordiale. 

 
 

Peux-tu simplement m’écouter ? 

Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me donner des conseils, tu n’as pas fait ce que je te demandais. 

Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me dire pourquoi je ne devrais pas ressentir cela, tu bafoues mes sentiments. 

Quand je te demande de m’écouter et que tu sens que tu dois faire quelque chose pour résoudre mes problèmes, tu m’as fait défaut, aussi étrange que cela puisse paraître. 

Écoute, c’est tout ce que je te demande. Non que tu parles ou que tu fasses quelque chose, je te demande uniquement de m’écouter.  

Les conseils sont bons marché, pour quelques francs, j’aurai dans le même journal le courrier du cœur et l’horoscope. 

Je peux agir par moi-même, je ne suis pas impuissant, peut-être un peu découragé ou hésitant, mais non impotent. 

Quand tu fais quelque chose pour moi, que je peux et ai besoin de faire par moi-même, tu contribues à ma peur, tu accentues mon inadéquation. 

Mais quand tu acceptes comme un simple fait que je ressens ce que je ressens (peu importe la rationalité), je peux arrêter de te convaincre, et je peux essayer de commencer à comprendre ce qu’il y a derrière ces sentiments irrationnels.  

Lorsque c’est clair, les réponses deviennent évidentes, et je n’ai pas besoin de conseils. 

Les sentiments irrationnels deviennent intelligibles quand nous comprenons ce qu’il y a derrière. 

Alors s’il-te-plaît, écoute et entends-moi. Et si tu veux parler, attends juste un instant et je t’écouterai. 

Auteur anonyme 

Code éthique